fbpx

Ces pertes de sens nécessaires pour connecter à sa vibration unique

Depuis mes débuts en coaching, il y a dix ans, j’ai toujours eu à cœur de me démarquer, de trouver mon unicité. Mais cela ne s’est pas fait sans douleur. J’ai traversé plusieurs pertes de sens au cours de mon parcours d’entrepreneure. Mais à chaque fois, j’en suis ressortie plus forte, plus centrée.

Depuis mes débuts en coaching, il y a dix ans, j’ai toujours eu à cœur de me démarquer, de trouver mon unicité. Mais cela ne s’est pas fait sans douleur. J’ai traversé plusieurs pertes de sens au cours de mon parcours d’entrepreneure. Mais à chaque fois, j’en suis ressortie plus forte, plus centrée.

J’ai appris l’importance de me détacher des modes, des tendances, de “ce qui semble fonctionner”, pour me recentrer sur mon essentiel. Questionner sans cesse ma pratique, accepter l’évolution.

Voici mon parcours et les paliers que j’ai traversés, des paliers auxquels se confrontent également la plupart de mes clientes, accompagnantes et thérapeutes. 

Retrouvez la version complète de mon message, dans cette vidéo Live.

Perte de sens, doutes et imposture

Après une profonde perte de sens de mon métier salarié, je me suis lancée dans l’aventure du coaching en 2012 – une période où ce métier existait surtout auprès des sportifs. Dans le milieu de l’entreprise – ma première niche -, on trouvait des consultants, des conseillers, mais très peu de coaches. Encore moins des femmes et encore moins des femmes de 32 ans.

À cette période, pas si lointaine pourtant, l’idée d’associer le développement personnel à son expansion professionnelle n’était pas du tout en vogue. Le développement personnel était plutôt de l’ordre de la thérapie, donc confidentiel – ce qui ne facilitait pas le bouche-à-oreille, pour mon travail.

Perte de sens et reconnexion

Je vous laisse imaginer à quel point j’ai été challengée. J’avais souvent l’impression que mes actions de communication étaient inutiles. C’était pire qu’une perte de sens : je doutais de mes compétences et de ma légitimité. J’ai souvent eu envie de tout plaquer.

Mais je suis d’un tempérament persévérant et ouvert à l’intuition. C’est ce qui fait que j’en suis là aujourd’hui.

Le manque de retour des actions de communication, quelle frustration

 

On devient entrepreneure pour être libre de son temps. Mais très vite, on se rend prisonnière de son activité : on se crée des obligations, on subit la pression financière, la pression du résultat et surtout du manque de résultat. Alors, on se sent inutile, on a l’impression d’être une aiguille dans une botte de foin, que personne n’entend, personne ne voit. 

On a l’impression que nos actions de communication sont inutiles, qu’on perd son temps et son argent. On n’a pas les interactions escomptées sur les réseaux. On ne voit pas le résultat. C’est très frustrant !

Pour l’avoir vécu, je vous promets que c’était encore pire lorsque les réseaux sociaux n’étaient pas encore un outil de communication. J’imprimais des flyers que j’envoyais par courrier. Je prenais mes cartes de visite et j’allais en meeting de réseautage. Je participais fièrement à des déjeuners d’affaires et je déballais mon pitch. Je n’avais aucun retour immédiat. Même en réseautage direct, finalement : les gens remercient poliment en promettant de prendre contact. 

C’est en apprenant de cette frustration que j’ai changé ma façon de communiquer.

Mindset communication : je ne cherche pas de client, je transmets un message

 

J’ai très vite abandonné l’idée de démarcher pour adopter une autre vision de la communication, que j’utilise encore aujourd’hui. Je n’allais pas dans un meeting dans l’intention de trouver des clients : j’y allais pour créer du lien, pour rencontrer des prescripteurs de mes services. Et ça, ça change tout !

Actuellement, lorsque je poste sur les réseaux sociaux, j’ai cette intention. Plutôt que de me focaliser sur “attirer un client”, je cherche à transmettre un message. Et ce message doit être clair, unique, personnalisé. C’est un challenge qui vous oblige à toujours plus ce que vous voulez transmettre.

C’est en modifiant votre posture marketing que vous cesserez de vous épuiser dans votre communication.

Perte de sens : un levier pour affiner sa niche, trouver son cœur de mission

 

Même si j’ai tout de suite cherché ma spécificité, ma particularité, je ne l’ai pas trouvé en six mois, loin de là. Au départ, je n’avais pas perçu que ma motivation profonde était l’éveil des consciences, la spiritualité et la croissance personnelle. J’ai vécu plusieurs pertes de sens avant de cerner mon cœur de mission.

Ma première niche a été l’intégration de la génération Y dans le monde de l’entreprise. Je voyais que les jeunes avaient des choses à apporter au monde l’entreprise. Je voulais changer les mentalités pour faciliter la communication entre les générations. Ouvrir la vision et changer les normes ont toujours été présents, encore aujourd’hui.

Cela a été ma première niche. Je vous avoue que cela ne fonctionnait pas ! Au fond, je crois que les anciennes générations n’avaient pas envie d’être accompagnées par la jeune génération. Je pense aussi que je n’incarnais pas assez précisément l’essence de mon message. J’utilisais ce qui semblait fonctionner en marketing.

Le choix de ma deuxième niche a été inspirée par ma vie personnelle : j’ai décidé de me dédier aux familles recomposées. Je suis enfant de familles recomposées, puis je l’ai vécu en tant que belle-mère, la pire place !

C’est à ce moment-là que j’ai embauché ma première business coach québécoise, qui m’a ouvert les yeux sur tellement de choses.

Depuis, j’ai compris que je ne pouvais pas entreprendre efficacement sans avoir des personnes qui me soutiennent et me guident.

Pour cette entreprise, j’avais réussi à construire une véritable stratégie marketing : webinaires, newsletters, écriture d’un livre, vidéos hebdomadaires sur Youtube.

Mais au bout de trois ans et avec le chamboulement intérieur de la maternité, j’ai ressenti de nouveau la nécessité de recentrer davantage mon activité sur la personne que je devenais.

Prendre du recul pour connecter à sa vibration unique

 

J’ai commencé à me rendre compte qu’il y avait une incohérence entre mon message et ma réalité : ma pratique de coaching, c’était de l’empowerment. J’ai compris que j’étais là pour accompagner les personnes et les soutenir dans une transition personnelle et professionnelle – souvent les deux vont de pair. J’aidais ces femmes à retrouver le chemin de leur intégrité, de leur plein potentiel, à se réaligner à leur vibration unique. C’était cela que je faisais dans mes accompagnements. 

C’est vraiment le message que je voulais vous faire passer aujourd’hui. Vous allez vivre plusieurs pertes de sens et c’est un processus qui est très sain. À chaque fois, cela permet de vous poser des questions, de revoir votre business modèle, votre modèle d’entreprise ou vos offres de service. Ces paliers sont là pour vous pousser à requalifier le pourquoi de votre mission et surtout le pourquoi de votre expansion. Qui dit avoir une entreprise, dit s’ouvrir à l’expansion. 

Les femmes ont la particularité de n’oser rayonner pleinement que lorsqu’elles s’entourent et reçoivent un accompagnement soutenant. C’est exactement ce qui m’a poussé à créer le programme Ascension, un cursus sur 6 mois. Pour les âmes pionnières qui ont besoin de bâtir leur posture d’entrepreneure et incarner leur vibration unique.

»» Je découvre le programme Ascension.

Et vous, qu’est-ce qui bloque votre expansion actuellement ? Quels paliers avez-vous déjà traversés pour être là, en train de lire ce message ? Je vous lis en commentaire.

Inscrivez-vous dès maintenant pour saisir l’opportunité d’embarquer le 11 juillet 2022, avec la prochaine cohorte Ascension !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.